Accueil La Commune Histoire XIX ème Siècle

XIX ème Siècle
Savoie Brigade 2

      Par un traité conclu avec le roi de Sardaigne à Turin le 18 mars 1816, Genève obtint tout le territoire nécessaire pour désenclaver et réunir à sa banlieue Jussy-Gy et toutes les autres terres de St-Victor et Chapitre, ainsi que la cession de Collonges, Bellerive, Corsier et Hermance.

      Cet accord modifiait profondément la situation économique de Veigy-Foncenex. Notre village se trouvait désormais à la frontière des Etats ; il perdait environ 180 hectares de fonds cultivés, attribués à la République de Genève, et subissait une diminution sensible de son revenu foncier. La plupart des habitants conservaient des fonds sur le territoire genevois, mais toutes facilités leur étaient accordées pour l'exploitation. Par suite du tracé en ligne droite, de nombreuses parcelles se trouvaient sectionnées par la nouvelle frontière et portaient désormais pour partie sur Savoie et pour partie sur Genève. L'Hermance devant marquer la limite, la bande de terrain comprise entre ce ruisseau et la Bevire, qui dépendait de Corsier et d'Hermance, était attribuée à Veigy.

      La ligne des douanes sardes, était reportée en arrière de la nouvelle limite et passait désormais par : Etrembières, Ville-la-Grand, Machilly, Douvaine et Collongettes pour aboutir au lac Léman prés d'Hermance. Notre commune, comprise dans la zone franche créée, bénéficiait ainsi d'une situation privilégiée mais le tracé de la nouvelle frontière l'avait privée de communications directes avec sa propre province. Pour se rendre au chef-lieu de canton, Annemasse, les habitants devaient traverser le territoire genevois ou tourner la frontière en gagnant Machilly par des chemins peu praticables. A partir du 1er janvier 1838, par la suppression de la province de Carouge et la réunion du canton d'Annemasse à la province de Faucigny, Veigy-Foncenex se vit plus éloigné encore de son nouveau centre provincial, reporté de St-Julien à Bonneville.

     

Napoléon III

A partir du 1er janvier 1838, par la suppression de la province de Carouge et la réunion du canton d'Annemasse à la province de Faucigny, Veigy-Foncenex se vit plus éloigné encore de son nouveau centre provincial, reporté de St-Julien à Bonneville.

      Les habitants de Veigy, dans leur grande majorité subirent à regret leur réincorporation au royaume de Sardaigne. Le régime sarde fut marqué par une réaction politique violente connue sous le nom de Buon Governo, qui dura jusqu'en 1848, les municipalités furent transformées et les droits des électeurs restreints à la présentation d'une liste sur laquelle l'Intendant choisissait le syndic et les conseillers.

En 1859, le roi du Piémont , Victor-Emmanuel II, voulant libérer l'Italie du Nord de la tutelle de l'Autriche, demande l'aide de la France que Napoleon III lui accorde, en échange de Nice et de la Savoie. Le traité de paix est signé à Zurich le 11 novembre 1859 et le sort de la Savoie va se décider. Cependant, un mouvement de protestation au rattachement à la France se manifeste dans les communes Chablaisiennes qui préferent être annexés à la Suisse.

Cavour

     Dans 23 communes on signe le "pétitionnement" en faveur de la Suisse, parmi celles-ci :194 signatures à Douvaine, 241 à Loisin, 198 à Bons et 214 à Veigy-Foncenex. L'ampleur que prend le "pétitionnement" jette l'alarme dans le camp pro-français. A Annecy et à Chambéry, l'inquiétude est grande. Or, comme ni les attaques ni les contre-pétitions ne suffisent à combattre le mouvement en faveur de la Suisse, il faut trouver une motivation de taille qui attirerait ces cntons vers la France. Cavour l'avait senti: " Il est indispensable de faire quelque chose pour le Chablais et le Faucigny. Sans cela ils voteront en masse contre la réunion à la France.

      Ce "quelque chose", ce sera la ZONE que l'on accorderait aux provinces du Nord pour faire un geste en faveur de leurs intérêts matériels. Les 22 et 23 avril 1860, les conditions de vote furent bien éloignées de la pratique du suffrage universel que nous connaissons actuellement et il y eut des irrégularités commises dans certaines communes. Cependant, il est généralement admis qu'il ne faut pas accorder une importance exagérée à ces faits.Tout avait été trop habilement réglé d'avance en vue d'obtenir une majorité écrasante du OUI au rattachement à la France.

Traité

Les résultats pour le Chablais lors de ce vote furent les suivants :

Inscrits : 16172 ; Votants : 14788 ; Nuls : 3 ; Oui et Zone : 14688 ; Oui : 69 ; Non : 28 .

Horaires d'ouverture
Lundi au Vendredi : 8h30-12h et 14h-17h
Jeudi : 14h-17h    |    Samedi : 9h-11h30
Mairie de Veigy-Foncenex
26 route du Chablais
74140 Veigy-Foncenex

tél: 04.50.94.90.11
fax: 04.50.94.82.01